De l’art de tromper le karma

Il y a ce à quoi on voudrait ressembler (à peu près Gisèle Bündchen)
et… ce que l’on est vraiment. Meuh non mon p’tit chat, ne te désole pas :
avec tous ses aller-retours en avion, elle va avoir le cuissot tout moisi la Gisèle.
Et c’est qui qui va se la péter sans bas de contention à la maison de retraite ?
Bé c’est toi.

Allez, ne me dis pas merci, je sens que j’ai sauvé ta journée.

T2_62

peace

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s