On va pas se mentir

Au restaurant, et d’autant plus lors d’un tête à tête avec un potentiel et/ou providentiel amoureux,
il y a toujours un léger décalage entre ce que la raison (le qu’en-dira-t-on ?) commande
et ce que notre moi profond (notre estomac) désire.

Et voilà, messieurs, pourquoi l’on pique toujours dans vos assiettes.
C’est pas moi c’est freudien.

T2_64

Et rien que pour la tête que vous faites, ça vaut le coup.

bisou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s