La COP21 pour les nul(le)s

Gné ? C’est quoi la COP21, en fait ?

Oui parce que bon, tout le monde fait comme s’il savait
de quoi il parlait mais en vrai…

Tiens, toi là-bas au fond, qui essaies de te fondre au radiateur,
par exemple ! Tu sais ce que sais la COP21 ?

Well, well, well. Bien ce que je pensais.

COP21

Donc.

La Conference of parties, de son petit nom #COP21 , a lieu tous les ans (21 parce que c’est la 21e, figurez-vous, ben ouais.) et elle rassemble tous les pays qui se soucient du climat. Cette année, 147 chefs d’État et de gouvernement ont répondu présent.

Pour faire plus clair, on l’appelle aussi Conférence sur le climat.

Depuis longtemps les ONG (organisations non gouvernementales telles que Greenpeace, Les Amis de la Terre, Sortir du nucléaire pour les plus connues en France…) alertent les autorités mais aussi les particuliers comme vous et moi sur la nécessité et même l’urgence d’agir pour limiter le réchauffement climatique.

Le réchauffement climatique, ça vous parle ? Non ? Rhhhaaaa, alleeeezz ! C’est qu’à force de prendre la voiture pour aller chercher le pain et l’avion pour aller se la dorer sur des plages paradisiaques au nez de populations ultra pauvres, BIM ! on a complètement étouffé notre planète. Fichu gaz à effet de serre.

Bref,  la température monte… Chouette, vous me direz ? Bé non, même pas ! Vous pensez qu’on va juste pouvoir sortir les gambettes à l’air en plein hiver ? Raté ! En France, on risque surtout d’avoir beaucoup d’eau (AH ! vous pouviez vous moquer des Anglais !) et aussi de plus en plus d’épisodes caniculaires. Youpi quoi.

Encore, nous ne serons pas les plus mal lotis, nous vivons dans un pays assez privilégié, si, si, si. Prenons l’exemple des Seychelles que la Tata Patoche adoOore : bah si la température moyenne monte de 2°C, elles vont tout simplement disparaître. Noyées. Bye Bye les vacances ! Bon c’est pas grave me direz-vous, les vacances on peut les faire ailleurs.

Mais les gens qui habitent sur ces îles, ils vont faire quoi ? Ils vont aller où eux ? Et ceux qui habitent par exemple au Bangladesh (ouéé je sais c’est pas une île) ? 2/3 des terres culminent à moins de 5 mètres ! Au premier clapotis, vous pourrez dire adieu à vos jeans H&M fabriqués par des ouvrières sous-payées qui auront, elles, dit adieu à leur maison (hum, voyez la différence de combat ou pas ?).

Oui, parce que j’ai oublié de dire que si la température augmente, les glaces fondent, par conséquent le niveau des mers montent. Si on dépasse 2°C, on dépasse 1 mètre. Et pour les zones dont je viens de parler c’est dramatique, la plupart seront englouties. Ni plus ni moins. Et donc, les habitants ?

Ben voilà. Nous y sommes. Les gens. Déjà que c’est la panique pour accueillir ceux qui fuient la guerre et la pauvreté ; va falloir s’y mettre sérieusement quand il va s’agir d’absorber ceux dont les terres auront carrément disparu. D’où la nécessité d’agir maintenant. Parce que oui on peut agir pour éviter la catastrophe.

Comment ?
Alors 1) les dirigeants doivent se mettre d’accord et prendre des décisions fortes pour réduire un max les pollutions (on joue pas à chifoumi, là) : émissions de carbone, pétrole, nucléaire, etc. C’est ça le “job” de la COP21.
2) à nous aussi d’agir : utiliser les transports en commun, troquer son scooter contre un vélo (et pas électrique hein, ça marche au nucléaire), je vous parle même pas des avions.

Et le shopping ? Bah oui, va falloir lire les étiquettes, regarder d’où ça vient, arrêter d’acheter la dernière paire de sneakers à la mode sous prétexte que Cara Delavigne est trop classe avec. Comprendre aussi que manger des tomates mozzas en plein hiver c’est un classique mais c’est n’importe quoi. Ça pousse pas en hiver les tomates, si vous en trouvez c’est qu’elles ont poussé en serre avec un max d’énergie pour les faire mûrir (chaleur + eau). Même les bio.

Bref, il y a plein de choses à faire avant qu’il ne soit trop tard. Parce que 2050 (date repère pour mesurer l’augmentation de la population dans le monde, nos émissions de carbone, le recul des forêt, etc. etc.) c’est quand même dans pas très longtemps les enfants.

Bon et parce que je ne vous ai pas tout dit, ou pas forcément très bien, je vous recommande la lecture d’un article de Julien Bouissou qui date de 2013 sur la situation au Bangladesh (à lire sur le site du Monde) et aussi le site de la COP21 avec notamment une sélection de 10 vidéos super bien faites pour comprendre de quoi on parle.

Allez c’est promis, dans le prochain billet, on parlera cosméto pour se détendre. Bisou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s