Le mal de vert ou le spleen urbain

OK les gars, je crois que j’en suis là…

Le plein de nature

je suis en léger manque…

Je vais sniffer le géranium de la fenêtre et je reviens.

Vivement Noël.

Publicités

2 réflexions sur “Le mal de vert ou le spleen urbain

  1. Hello…exactement ce que je ressens régulièrement 😉 J’ai BESOIN de vert, de feuilles, de voir la nature tout simplement. Parfois, l’environnement urbain, le gris, le béton étouffent ! (je pense d’ailleurs que ça a une mauvaise influence sur les gens, sans qu’ils s’en rendent compte, mais bon, c’est mon avis)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s